28/09/2018

Sur la route du Champagne

Vendredi 28 septembre
C'est par un bel après-midi que les 31 participants à notre sortie d'automne se sont retrouvés à Nogent-sur-Seine au " Domaine des Graviers ", en bordure de la Seine, limite de la Champagne et de l'Ile-de-France.
Comme bien souvent, le membre le plus éloigné était notre ami Alfonso Puebla, venu de Suisse avec un co-pilote, Anthony Walsh, tellement grand pour une Healey que son mécano a passé la nuit précédant leur départ à modifier le rail du siège conducteur pour qu'il puisse conduire… pratiquement assis sur le siège arrière !
C'est à pied que nous nous sommes rendus au Musée Camille Claudel, seul musée dédié à l'artiste, ouvert en 2017. Visite intéressante des œuvres de l'artiste, menée manu militari par une guide pour le moins autoritaire. On n'avait jamais vu les membres du Club aussi disciplinés au cours d'une visite…
Après une balade en bord de Seine, dîner à l'hôtel. 

Samedi 29 septembre
C’est par un temps frisquet que nous sommes partis sur la Route du Champagne, en direction d'Epernay, par des petites routes serpentant dans les vignes.
Première étape à Mondement-Montgivroux, monument de la 1ère victoire de la Marne, menhir de 35 mètres de haut qui symbolise la limite de l'invasion. Puis, traversée des marais de Saint-Gond, site classé de marais, mares et étangs, qui héberge de nombreuses espèces protégées, tant animales que végétales.

La balade s'est poursuivie par la traversée de la Côte des Blancs, berceau du Chardonnay, avec ses villages aux noms célèbres, Vertus, Le Mesnil-Sur-Oger, Oger, Cramant, Cuis, Chouilly, bâtis sur le flanc des collines. Entre le Mesnil-Sur-Oger et Oger, le parcours devait emprunter des petits chemins de vigne. Seules quelques voitures ont trouvé le bon chemin, il faut le dire… en suivant les organisateurs ! Les autres, certainement grisés par les effluves de la macération des raisins fraîchement vendangés, émanant des cuves des nombreuses Maisons de Champagne rencontrées sur le parcours, se sont joyeusement égayés dans les villages avoisinants.
Entrée à EPERNAY par l'Avenue du Champagne, avenue prestigieuse qui regroupe les principales Maisons de Champagne établies dans des hôtels particuliers du XIX siècle. Sous l'avenue, 110 km de caves accueillent plus de 200 millions de bouteilles.
Accueil au Champagne GOSSET par Monsieur Odilon de Varine qui, pour la circonstance, nous attendait avec une Austin A35 de 1958 avec laquelle il a participé au rallye de Monte-Carlo.
Après l'arrivée des derniers égarés dans les vignes, nous sommes reçus par Monsieur Pierre GOSSET, fondateur de la maison en 1585.
Monsieur de Varine nous a présenté la Maison GOSSET, et un exposé sur les spécificités champenoises, géographie, étendue de l'appellation, cépages, vinification, assemblages… puis nous avons visité les locaux de production, la cuverie, et parcouru - sans road book ! - l'impressionnant labyrinthe des caves sans perdre un seul participant. Déjeuner dans les salons de la Maison GOSSET arrosé des productions maison.
Après-midi consacré à la visite des caves du Champagne MERCIER en petit train. Ambiance orientée vers un tourisme de masse qui dénote par rapport à la qualité de ce que nous avons rencontré chez GOSSET le matin. Seul point intéressant, le foudre, présenté à l'exposition universelle de 1889, d'une contenance de 200.000 bouteilles, construit en 16 ans à partir de 205 chênes provenant de Hongrie.
Retour à l'hôtel par l'Avenue du Champagne. Dîner dans les anciens locaux de la Banque de France.

Dimanche 30 septembre
Nous quittons Epernay pour longer la rive droite de la Marne. Après une montée très raide, toujours dans le vignoble champenois, nous découvrons au sommet un magnifique panorama sur toute la région.
Nous arrivons à Hautvillers, village berceau de Dom Pérignon qui mit au point la méthode champenoise. Après quelques petites rues pittoresques, nous quittons Hautvillers par une route forestière jusqu'à Fleury-la-Rivière où nous sommes reçus au Champagne LEGRAND-LATOUR afin de visiter une cave, encore une ! mais, particulière, car elle nous fait remonter à un temps que nos Healey n'ont pas connu, il y a 45 millions d'années.
En effet, sous les vignes de Pinot Noir, Chardonnay et Pinot Meunier, se trouve une plage qui nous montre qu'à cette époque, la Champagne était une mer chaude foisonnant de coquillages. Depuis 1997, Patrice Legrand creuse des galeries, dans le sable de la plage, non pas pour y entreposer son champagne, mais pour y mettre au jour des fossiles dont certains ont été laissés en place. Tout le monde a pu reconnaître les fameux "Campaniles Giganteum" de près de 60 cm de long laissant rêveurs les amateurs de bigorneaux. Ce lieu est connu mondialement du monde de la paléontologie.
Abandonnant les gastéropodes géants et après une dégustation de champagne aux notes iodées, vestiges marins datant de 45 millions d'années, le déjeuner de clôture de notre sortie s'est déroulé à Saint-Imoges, dans le parc naturel régional de la Montagne de Reims.
Petite anecdote : les rassemblements de voitures anciennes sur les routes de France favorisent les belles rencontres. Ce fut le cas lors d’une manifestation où nous avons fait la connaissance de Dominique et Christine Hugé. L’occasion était toute trouvée de leur proposer de participer à notre rallye. Ils nous ont rejoints le samedi pour la visite des Maisons de Champagne et le lendemain où ils ont confirmé leur désir de devenir membres du Club !

Jean-Yves et Frédérique Bruneau