Austin HealeyClub austin Healey

Club Austin Healey Franceles 100 GT 2006, 26 mai, sur le circuit de Bresse

Pour le Club Healey les 100 GT 2006 ont commencé devant la Cour des Adieux à Fontainebleau, par un café croissant au bistro d’en face : c’est là que Laurent Galvier nous avait donné rendez-vous. Sont arrivés successivement : Henri Maisonneuve avec sa nouvelle voiture jaune et noire pas pour longtemps : elle va passer en peinture, accompagné de Pierre Barbaza, Laurent Galvier et Corinne, dite Amélie Poulain, Michel Badaoui, dit Badou, accompagné de Jean-Jacques nommé photographe officiel du week-end, et de son fidéle compagnon Bilou, Philippe Hervé, Philippe Dubois, Antoine Echard, et votre serviteur Michaël Gouvy.

Soit donc 7 Healey pour prendre la Nationale 6 direction Chalon sur Saône où nous retrouverons également Serge Bonello, organisateur aux côtés de Pierre Coquet des 100 GT, Denis Mathieu, Henri Ghisbain et son épouse, et François Schnyder.
L’Healey de Serge n’étant pas prête, Denis Mathieu est venu avec 2 voitures : sa Porsche 911, et l’Healey aux mains de Serge : sympa !

La météo s’est améliorée en descendant vers le Sud : finalement pas une goutte de pluie mis à part le début de matinée jeudi en quittant la région parisienne. En bon connaisseur de la région, Laurent nous a fait quitter la Nationale 6 pour arriver à Avallon par la magnifique vallée du Cousin, et Philippe Dubois nous a dévié par Santenay pour une dégustation dans une cave, et l’achats de quelques bouteilles avant le rendez-vous à l’hôtel à Chalon sur Saône.

Vendredi matin, départ pour le Circuit de Bresse situé à environ 50 Km de Chalon : nous découvrons là bas des installations toutes neuves, le circuit, qui a été réalisé par des investisseurs privés, est ouvert depuis 1 ou 2 mois. Il développe environ 3 Km sur un tracé très technique 13 virages, dont certains en dévers, avec une largeur de 12 mètres voire plus à certains endroits et aucun rail ni mur que des grands dégagements : il en résulte une grande sensation de sécurité qui n’est pas pour nous déplaire, compte tenu de notre modeste niveau sauf exception.

Une Healey supplémentaire se trouve sur le circuit : la 100-4 de Dominique Vananty venu de Suisse comme François Schnyder. Nos 2 suisses sont loin devant les touristes que nous sommes : tous deux courent depuis longtemps sur circuit avec leurs Healey ou autres : Formule Renault par exemple pour Dominique Vananty, et le niveau de leurs voitures, et de leur pilotage, nous laisse loin derrière. A titre d’exemple François Schnyder tourne quasiment dans les mêmes temps que la Porsche GT3 de Patrick et Sandrine Pasini. Et le niveau de pilotage de Patrick ou Sandrine n’est pas en cause demandez à Badou, Serge, Laurent, Corinne, Antoine, qui sont tous montés avec Patrick ou Sandrine !
Bref il y en a pour tous les goûts, les rapides et les plus lents, sans problème sur la piste compte tenu de sa largeur, de son développé sur lequel on se répartit tous, et du fair play de tous les pilotes.

Pause déjeuner - sans alcool – sous la magnifique charpente de la ferme bressane aménagée en club house, et nous repartons pour l’après midi sur la piste.
Les autres voitures : beaucoup de modernes, avec des Porsche, comme la GT3, avec des Ferrari Stradale ou Modena, une Lamborghini Murcielago. Pour les classiques à côté de nos Healey : des Aston DB4, des Alfa dont une GTA, des Dino Ferrari, une 275 GTB, une Daytona, …

Retour à l’hôtel, douche, et embarquement dans les autocars pour aller dîner dans les caves du Château Garnerot à Mercurey : il fait tellement bon que le champagne avec les petites gougères est servi dehors : un moment très agréable. Au cours du dîner Pierre Coquet distingue un certain nombre de participants : le Club Healey France a l’honneur d’être parmi ceux là, pour sa venue en groupe. Certes il y avait presque 25 Ferrari, mais en ordre dispersé, alors que le Club Healey est venu en corps constitué, avec 11 voitures ! Que faire du magnum de St Aubin 1er cru reçu à l’occasion ? Badou me surveille, pas question de le boire tout seul, affaire à suivre.

Samedi matin grasse matinée le démarrage est aux environs de 10 heures. Le road book pour nous rendre ensuite à l’étape du déjeuner l’Auberge du Moulin de la Chapelle est à base de petites routes qui nous changent du billard du circuit, mais très sympa : quelques montées façon course de côte, des plateaux avec des vues splendides après Villeneuve en Montagne, de belles demeures au bord de la route, un arrêt « aligoté » pour les Healey plus la GT3 et la Daytona, …

Un grand merci à Pierre Coquet : tout le monde est unanime pour dire que l’organisation est impeccable, et l’ambiance excellente. Au cours de ce déjeuner de clôture Pierre dévoile le lieu des 100 GT 2007 : ce sera l’Anneau du Rhin en Alsace, aux mêmes dates fin mai. Nous ne pouvons qu’encourager les Healey Boys à l’inscrire dans leur programme !

PS : revenez à cet article bientôt, nous attendons les photos de Jean-Jacques pour les rajouter à ce reportage.
Dégustation à Santenaypositif négatif : les voitures d'Henri et de Badouphoto de famillela 100-4 de Dominique Vanantyencore elleFrançois Schnydermoteur de F.Schnydervirage devant le club houseperfectionniste, Philippe Dubois change de plaquettesretour au paddock des Ghisbaindîner vendredi soir à Mercureypréparatifs du départ samedi matinle village connaissait plutôt les 4L ...Badou et Henrisur le chemin du retourras le bol de cette healey blanche et noire ...... demain je lui envoie un article, et mes photos !
contact@club-healey.com